fbpx

L’Homo Sapiens: notre histoire commune et nos pouvoirs

Homo SapiensJe suis un Homo Sapiens, comme toi. D’où viens-tu ? Comment as-tu évolué ? Qu’as-tu fait ? Quelles inventions as-tu créées ? Par quelles étapes es-tu passé ?

J’écris cet article pour te montrer ton évolution. Oui, nous venons tous de la même espèce: l’Homo Sapiens. Et nous avons évolué et grandit ensemble au fur et à mesure des millénaires.

Soyons humble et critique sur notre passé. La vie et l’évolution ne sont ni roses, ni noires.

 

L’évolution de l’Homo Sapiens

Commençons par un peu d’histoire pour nous mettre dans le contexte. En plus, j’adore ça !

Il y a environ 70 000 ans, la révolution cognitive a commencé. Ceci a permis à certaines espèces de se développer. Parmi elles, l’Homo Sapiens.

En effet, au début de la révolution cognitive, plusieurs espèces à différents endroits dans le monde ont su développer certaines capacités: apprendre de la nature, créer des outils, vivre ensemble, communiquer, s’entraider, …

Chaque espèce s’est développé suivant son environnement et ses caractéristiques physiques. Chacune restait dans son environnement.

Puis, après plusieurs milliers d’années d’évolution, une espèce a su sortir du lot en voulant explorer les terres. L’Homo Sapiens est donc partie en expédition. D’abord en Europe, puis en Asie et Australie et enfin en Amérique du Nord.

Ayant des capacités plus précises que les espèces rencontrées, l’Homo Sapiens extermina toutes les autres au fur et à mesure des siècles. Si bien que nous descendons tous de la même génétique, celle de l’Homo Sapiens.

Dès le début de notre histoire, nous avons tué des espèces à cause de leur incapacité et de leur déficience mentale. Nous avons voulu dominer par la force et supprimer ce qui gênait notre évolution.

 

La révolution agricole

Il y a environ 12 000 ans, soit plus de 58 000 ans après le début de la révolution cognitive, nous avons démarré l’agriculture.

L’Homo Sapiens était de base une espèce nomade. Il changeait de camps à chaque saison.
À force d’observer, d’analyser et d’apprendre de la nature, il a découvert (un peu par hasard) que le blé poussait là où des graines étaient posées sur le sol.

Bien sûr, ceci est né au fur et à mesure des millénaires. Les Homo Sapiens ont de moins en moins changé de camps et se sont sédentarisé. Ils ont découvert l’agriculture et se sont employés à la faire évoluer.

Au début, ils posaient simplement un peu de graines de blé sur le sol et attendaient l’année suivante. Puis, ils ont commencé à creuser des sillons pour les semer, à les arroser et à en prendre soin.

L’agriculture est né avec le blé dans la plupart des régions du monde. Les autres cultures sont venus s’ajouter au fur et à mesure.

La révolution agricole met un terme à l’époque nomade. Chacun a maintenant une propriété de plus en plus sophistiquée. La notion de village, de ville, d’empire fait son apparition à ce moment-là.

Le pouvoir, l’argent et la religion conduisent le monde et ses Hommes. Nous voulons toujours plus et toujours mieux. Cela se traduit par la mondialisation et ses échanges et aussi par des guerres.

 

La fin de l’Homo Sapiens ?

Il y a seulement 500 ans que nous avons entamé la révolution scientifique. C’est-à-dire la découverte de tout ce que nous ne savions pas. Nous avons décidé d’explorer la nature pour la mettre à notre service.

Avec ces recherches et ces évolutions nous avons exploré l’espace, mis en place des armes de destruction massive, développé l’industrie pour tout et agrandit notre population plus que nécessaire.

La révolution scientifique a beaucoup de bon car nous avons fait d’énormes progrès sur des éléments essentiels à la vie: la santé, la nourriture et les conditions d’hygiène.

Cependant, comme tout, nous sommes allé à l’extrême de nos capacités. Il s’avère qu’au XXIème siècle nous détruisons plus la planète que jamais auparavant.

Est-ce nos dernières années de vie en tant qu’Homo Sapiens ? Aurons-nous une nouvelle révolution d’ici quelque temps ? Sommes-nous en capacité de changer notre chemin ? Pouvons-nous arrêter d’évoluer ?

 

Je suis comme toi et tu es comme moi

À la base, nous sommes toutes et tous la même espèce: des Homos Sapiens. Nous avons la même histoire et les mêmes évolutions sur des milliers d’années.

C’est seulement durant les derniers siècles que l’histoire a pris un tournant et nous a séparés. Cependant, nous gardons en nous des milliers d’années d’évolution, de repères et de réflexes.

 

La peur comme moyen de survie

Nos émotions sont régies par les mêmes processus internes dans notre cerveau et dans notre corps. Nous sommes tous identiques face à nos émotions.

Nous avons une multitude d’émotions différentes que nous vivions chacun à notre manière. Cependant, 4 seulement sont primaires et se retrouvent à chaque fois et pour tout le monde:

  • La colère liée à une sensation d’injustice
  • La peur pour exprimer un danger. 3 choix s’offrent à nous pour la gérer: l’attaque, la fuite ou l’immobilisation
  • La joie synonyme de partage
  • La tristesse avec les deuils tels qu’ils soient

C’est grâce à la révolution cognitive que nous avons ce panel d’émotions qui sont liées à des éléments importants de notre quotidien.

N’oublions pas que notre temps actuel représente un très faible pourcentage de notre histoire d’Homo Sapiens. Notre organisme a des réflexes depuis des milliers d’années.

Tu ne peux donc pas aller contre la nature, c’est impossible ! Laisse-toi vivre ses émotions et accueille-les avec respect et gratitude. C’est grâce à elles que nous avons survécu et évolué.

 

La violence pour se défendre

Depuis la nuit des temps, nous avons dû nous battre pour vivre. Au début pour manger, puis pour se protéger et enfin pour évoluer et grandir.

Le premier fondement de la violence est donc sain. Suite à notre évolution, la violence et la guerre ont pris une autre tournure, pas forcément glorieuse.

Les Homo Sapiens ont commencé en exterminant les espèces similaires. Nous avons continué en voulant agrandir notre territoire et notre pouvoir. Et aussi pour supprimer les races non souhaité.

Nous utilisions également la violence pour nous nourrir abondamment et obtenir ce que nous souhaitons. À l’heure actuelle la violence est partout et tout le temps. C’est malheureux de l’utiliser pour ça.

Au début, de mon point de vue, il y avait un sens à tuer pour survivre, il y a des milliers d’années. Aujourd’hui, la violence est plutôt pour combler nos besoins interpersonnels:

  • L’inclusion: se sentir accueilli et inclus, faire partie de …
  • Le contrôle de son environnement et de sa vie
  • L’affection, la sympathie liée au coeur

Nous sommes tous violent en un certain sens car c’est dans notre nature. Là aussi, tu ne peux pas contrer des milliers d’années d’évolution et de réflexes. Sachant ça, tu peux quand même faire en sorte de ne pas blesser.

À notre époque, il y a beaucoup d’outils et de méthodes pour te permettre de t’exprimer librement sans être violent envers les autres. Que ça soit en créant, en étudiant ou en faisant du sport, tu peux libérer ta violence.

Pense à combler tes besoins interpersonnels le plus sainement possible et tout ira bien. Diminuons la violence dans ce monde que ça soit entre nous ou avec la nature.

 

L’évolution pour grandir

Nous avons toujours évolué avant même l’apparition de l’Homo Sapiens. La nature et les organismes qui la composent (nous compris) ne cessent de changer, de grandir dans leur environnement.

Au su de ça, nous ne pouvons pas aller contre nature et arrêter de progresser. Cela fait partie entièrement de nous. Alors comment faire ?

Il faut savoir qu’une évolution peut toujours être vue de deux manières différentes: Nous progressons vers un objectif ou nous détruisons quelque chose.

Oui, progresser ne signifie pas que c’est cool et sympa. Les guerres et les catastrophes sont des évolutions et nous ont permis d’être ici aujourd’hui.

Le monde change de jour en jour et nous ne pouvons pas l’arrêter. Acceptons ces changements comme un pas de plus vers l’avenir de notre espèce. Nous avons besoin d’échec pour réussir.

La bonne nouvelle, c’est que toi aussi, en tant que personne tu peux grandir et progresser vers ton projet de vie. Tu fais partie intégrante du système alors sers-toi s’en.

Contrairement aux évolutions de la société, tu as le pouvoir d’évoluer dans la direction choisie. C’est même le seul et unique élément que tu peux changer: TOI

Utilise ce pouvoir à ton avantage pour devenir qui tu veux et impacter ton entourage proche et lointain comme tu le souhaites. Si tu veux changer quelque chose, commence par toi et le reste suivra.

Prends ton pouvoir et fais-en bon usage !

 

 

Si tu veux aller plus loin sur ce sujet et sur ton histoire d’Homo Sapiens:

 

 

Si tu as aimé « L’Homo Sapiens: notre histoire commune et nos pouvoirs », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

C’était « L’Homo Sapiens: notre histoire commune et nos pouvoirs »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: N’hésite pas à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.