fbpx

Comment les problèmes sont devenus une passion ?

les problèmesLes problèmes arrivent par paquets dans ton quotidien ? Tu as toujours quelque chose à gérer ? Tu ne passes pas une journée sans avoir un imprévu ? Les mauvaises nouvelles, tu en as marre ?

Ta charge mentale est saturée et ta volonté a du mal à garder le cap. Bonne nouvelle, moi aussi par moments. Cependant, j’ai décidé de prendre mes problèmes comme une opportunité. Ça me change la vie.

Je vais te détailler pourquoi j’aime mes problèmes en 6 raisons principales. Car oui, les soucis ne sont pas une fatalité, tu peux t’en servir pour avancer et progresser.

 

Ça veut dire quoi les problèmes ?

Dans cet article, je ne vais pas te parler de problèmes mathématiques. Nous allons plutôt évoquer les problèmes de la vie, du quotidien. Quels sont-ils réellement ?

Nous n’avons pas les mêmes soucis et tracas au quotidien car nous n’avons pas les mêmes besoins, les mêmes envies et les mêmes contraintes.

Cependant, pour moi, il n’y a pas de gros et petit problème. Je considère que chaque personne est différente et vit son problème à sa manière suivant son éducation, sa personnalité et son environnement.

D’un point de vue objectif et extérieur, tous les problèmes sont égaux. Ce qui change c’est l’importance du problème pour la personne concernée. En adéquation avec elle-même, elle est seule juge de la grosseur du souci.

Un exemple pour illustrer:

D’un côté, il y a un milliardaire qui perd 1 000€ dans une transaction. De l’autre, un ouvrier de la classe moyenne perd également 1 000€ suite à l’échec d’un projet.

Les 2 personnes ne vont pas ressentir la même chose. Le problème qui est le même d’un point de vue extérieur (perdre 1 000€ soudainement) n’a pas la même importance et impact sur les deux vies.

C’est pour cette raison que chaque tracas du quotidien à son importance ou pas aux yeux des personnes concernées. Tous les problèmes sont des problèmes.

Exemples:

  • perdre son chat
  • avoir un enfant malade
  • être au chômage
  • un projet qui n’avance pas
  • l’échec d’une mission
  • une dispute avec son conjoint
  • avoir des critiques de ses collègues
  • ne pas être invité à une fête
  • perdre un parent
  • être trompé par son/sa partenaire

Il existe des tonnes de soucis qui peuvent arriver quotidiennement.

Je considère tous ses problèmes comme des opportunités. Oui, je fais en sorte qu’ils soient à mon avantage. Comment je fais ? Voici mes 6 raisons.

 

1. La vie est belle

Ma première raison va te sembler bateau et pourtant importante. Tu le sais sûrement, il vaut mieux regarder le bon côté du problème, rester positive.

Dans la pratique, ce n’est pas toujours évident je te l’accorde. J’essaye du mieux que je peux de voir ce que cela m’a apporté de bon dans ma vie.

Je t’avoue que généralement les premières heures sont délicates. Je me laisse un temps de digestion qui va de quelques minutes à 2 jours maximum: je vis mes émotions et les accueils avec le plus de bienveillance possible.

Par la suite, une fois ma tête refroidie j’analyse la situation et je regarde ce qui a changé, va changer avec ce problème. Je note les avantages que cela m’apporte ou va m’apporter.

Si cela est trop abstrait sur le coup, je reviens quelques semaines ou mois après et j’admire tous les bienfaits de cet évènement soit-disant tragique.

 

Un exemple concret:

En décembre 2019, alors que j’avais tout mon business sur Facebook, ce dernier décide de me bloquer. Du jour au lendemain je me suis retrouvé sans rien: plus de contacts, plus de prospects, plus de business.

Les premiers jours ont été très difficiles. J’ai mis quelque temps à digérer l’information.

Aujourd’hui, je remercie Facebook pour ce blocage. Sans ça je ne serais sûrement pas entrain d’écrire cet article et d’avoir le business que j’ai actuellement.

 

Dans chaque évènement de ta vie, il y a des avantages et des inconvénients. Nous avons tendance à nous focaliser sur les inconvénients et c’est ça qui pose problème.

Essaye donc de te remémorer un problème grave dans ton passé qui finalement c’est avéré un beau cadeau pour ton présent.

Qui n’a pas pleuré la fin d’une histoire d’amour et maintenant remercie la vie car tu as trouvé une personne qui te correspond vraiment mieux ?

 

2. Je m’emmerderais

Je te l’avoue, si tout était beau tout le temps, je m’emmerderais. Pas toi ?

Imagine que tu as la vie rêvée, sans jamais de problèmes, de contre-temps, de disputes, d’imprévus. Qu’est-ce que tu ferais de ta vie ?

Je pense que je m’ennuierais car plus d’émotions, plus d’ascenseur émotionnel, plus de réconciliation, plus de surprise, … Et surtout plus rien à faire.

Je ne sais pas pour toi, je passe mon temps à régler des problèmes, à gérer des imprévus et contre-temps. La vie c’est les moments de joie et de bonheur et aussi ceux de colère et tristesse.

L’un ne va pas sans l’autre. Je ne pourrais pas connaître la joie si je ne connaissais pas la tristesse et la peur. C’est grâce à toutes ces émotions que je me sens vivante.

Alors oui, j’aime mes problèmes pour me remplir la vie. Sans eux, je n’aurais pas à me battre, à me confronter, à vivre tout simplement.

Si je reprends mon exemple du début, sans mon blocage Facebook, j’aurais continué ma petite routine, ma petite vie. Peu de changements, peu d’émotions et de l’ennui en perpective.

Avec cet évènement, je peux te garantir que je suis passée par toutes les émotions: colère, tristesse, déprime, peur puis plus tard joie.

Ça va te paraître bizarre, je me suis sentie vivante avec toutes ces émotions et ces choses à faire pour m’en sortir. Je commençais à entrer dans un rituel lassant et déprimant: à faire toujours la même chose au même moment. D’un coup tout a changé.

 

3. J’avance chaque jour

Si tu me connais un peu, tu sais que j’adore m’analyser, me remettre en question pour avancer et progresser. Et bien sans problème, je ne pourrais pas faire tout ça.

Si je n’ai pas de critiques, d’imprévus et de contre-temps, je ne peux pas me remettre en question. C’est grâce à eux que j’avance un peu plus chaque jour. Je ne peux pas évoluer si tout se passe bien.

L’humanité a évolué grâce aux problèmes que nous avons rencontrés depuis la nuit des temps. Un problème = une solution. Chaque jour les Hommes ont fait un pas de plus.

Sans le blocage de Facebook, je n’aurais pas découvert le blogging, pas créé de compte Instagram et surtout je ne me serais pas remise en question. Car oui, cet évènement m’a fait changer de stratégie puis par la suite de business.

Sans cet élément déclencheur, je n’en serais pas là aussi bien professionnellement que personnellement.

 

4. J’aime qui je-suis

La transition est parfaite ! Chaque évènement bien ou moins bien est une expérience qui forge ta personnalité. Qui tu es actuellement est déterminé par ce que tu as vécu.

Pour rien au monde je voudrais changer les épreuves de ma vie. C’est grâce à elles que je suis qui je suis aujourd’hui. Et bonne nouvelle, j’aime cette personne.

En effet, dans le passé, je ne me suis pas toujours aimée. Cependant, c’est avec ça que je me suis construite, que j’ai grandi et évolué. Alors oui, c’était difficile et pourtant très enrichissant.

Aujourd’hui, je ne voudrais pas être quelqu’un d’autre, réagir différemment ou changer ma façon d’être. Bien sûr à chaque nouvel événement, je change un peu. J’évolue vers une meilleure version de moi-même.

Sans Facebook, je n’aurais pas les compétences actuelles, je ne serais pas devenu auto-entrepreneuse et je n’aurais pas gagné en confiance et en bien-être. Ma vie n’aurait rien à voir et je ne suis pas certaine que je l’aurais aimé.

Encore une raison pour moi d’aimer mes problèmes.

 

5. Je peux aider les autres

Cette raison est très importante pour moi. J’aime aider les autres et je fais de mon mieux chaque jour pour remplir ma mission de vie.

Je pense que si ma vie était dans le monde des bisounours, je ne pourrais pas le faire. En effet, avoir des problèmes et arriver à les surpasser me permet de comprendre l’autre et de l’aider au mieux.

Comment veux-tu que je comprenne la vraie vie si je ne l’ai pas vécu moi-même. Alors oui, bien sûr je n’ai pas eu exactement les mêmes évènements que toutes les personnes sur cette planète.

Cependant, en avoir eu un échantillon me permet d’avoir une vision globale des souffrances de l’autre et de pouvoir être en capacité de l’accompagner plus précisément.

Perdre 1 000€ ou son chat n’est pas le même évènement cependant la souffrance et les émotions qui se jouent derrière sont les mêmes. Elles ont la même racine et c’est le même processus de deuil qui se fait.

Plus je traverse d’épreuves différentes, plus je peux aider plus précisément les personnes.

Maintenant, je suis capable d’accompagner les nouveaux entrepreneurs lorsqu’ils sont bloqués sur un des réseaux sociaux. Je comprends leur douleur et je peux apporter des solutions concrètes.

Finalement, je raconte seulement mon expérience et mon vécu. Mon empathie est réelle et mes solutions précises. Je sais de quoi je parle.

 

6. Les problèmes sont des expériences

Chaque jour, je change un peu plus, ce qui fait que les problèmes du passé sont devenus des expériences. De même que les évènements que je considérais comme problèmes ne le sont plus actuellement.

Je sais quoi faire et comment le faire quand ils surviennent. Et surtout je me sers de l’énergie qu’ils me donnent pour la transformer à mon avantage.

Je m’explique. Les émotions négatives me donnent une certaine énergie interne. Je convertis cette énergie en positive. Cela me permet d’avancer, de trouver des solutions et de relativiser.

À chaque problème qui survient, j’ai 3 étapes plus ou moins longues suivant l’importance du souci:

Étape 1:
Je vis pleinement les émotions qui me traversent sans rien analyser: colère, peur, tristesse, déprime, … Il me faut entre quelques minutes pour les imprévus quotidiens et 2 jours pour les forces majeures.

Pour passer cette étape, je peux écrire, faire du sport ou parler. Le but est d’évacuer ces émotions pour me soulager.

Étape 2:
Ma tête étant refroidie, je peux prendre de la hauteur et analyser la situation. Je pose les inconvénients et les avantages de cette situation. Je cherche aussi des solutions concrètes et j’applique.

Souvent, je me fais accompagner par ma psy pour les plus gros problèmes. Ce n’est pas toujours évident de s’introspecter toute seule.

 

Étape 3:
Je digère à mon rythme
en me rappelant ce que cela m’apporte et comment grâce à ça j’ai évolué. Je sais que maintenant j’ai les solutions et la capacité à faire face à des problèmes similaires.

 

 

Bref, tout ça pour dire que j’aime avoir des problèmes car je grandis grâce à eux. Pour moi chaque souci est une opportunité à saisir.

Et toi comment gères-tu tes tracas quotidien ? Que fais-tu pour relever les défis de la vie ?

 

La vidéo de l’article:

https://youtu.be/E208A55C11k

 

 

Si tu as aimé « Comment les problèmes sont devenus une passion ? », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

C’était « Comment les problèmes sont devenus une passion ? »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: N’hésite pas à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.