fbpx

Ne plus être timide, comment faire ? – Mes 5 clefs

ne plus être timideNe plus être timide: facile à dire mais comment je fais ?
Tu voudrais pouvoir engager la conversation facilement ? Aimerais-tu pouvoir parler en collectivité sans être malade de stress ? Partager tes sentiments ? Te lancer dans un nouveau projet ?

Peu importe ton histoire et tes souhaits, rien n’est impossible. À la suite, tu vas découvrir les 5 clefs pour vaincre ta timidité. 

Je te le dis dès le début, ça ne sera pas facile. Je ne te donne pas une formule magique. C’est un plan d’action à appliquer avec persévérance !

La timidité n’est pas une fatalité ni un défaut. Rassures-toi de ce côté-là, les timides vivent très bien et réussissent comme les autres.

Que ça soit une timidité en famille, avec des inconnu(e)s, au travail ou au quotidien, tout peut s’arranger. Ne te rends pas malade pour ça.
Bon aller, j’arrête de parler et en avant pour mes 5 clefs: comment ne plus être timide.

Si tu n’as pas le temps, il y a une courte vidéo récapitulative en fin d’article.

 

1. Aimes-toi

Ça te paraît étrange n’est ce pas ? En quoi m’aimer va m’aider à ne plus être timide ?

Justement c’est là qu’est la base.  Tu t’es déjà demandé pourquoi tu ne pouvais pas faire cette action, ou celle-là ? C’est très simple, tu manques de confiance en toi.

Et la confiance en toi vient du fait que tu ne connais pas tes forces ou que tu ne les aimes pas. Maintenant tu comprends mieux la première clef.

Reconnais tes forces et surtout aimes-les. Et aimes aussi les éléments que tu considères comme des faiblesses, c’est hyper important. Bien sûr, c’est assez difficile à faire tout seul.

Pour t’aider, quelques étapes à suivre:

  1. Écris sur un papier tes faiblesses, tes défauts. Ce que toi tu considères comme faible (pas les autres).
  2. Écris la raison pour laquelle c’est une faiblesse: une moquerie, une erreur, une mauvaise expérience, des regards, …
  3. Imagines-toi dans un monde idéal: il n’y aurait pas eu cet/ces évènement(s) dramatique(s). Considères-tu toujours que c’est un point faible, un défaut ?
  4. Maintenant, note toutes tes forces et tes qualités. Ne pense pas aux autres. Ce papier est pour toi et rien que pour toi. Personne ne le lira jamais. Lâches-toi !

 

Prends quelques minutes pour contempler cette magnifique liste de tes forces et de tes qualités. Regarde comme tu es capable, comme tu es compétent.

Tu connais maintenant tes forces, il ne te reste plus qu’à les aimer. Pour ça je te conseille de les écrire sur un papier et de te les répéter tous les jours jusqu’à temps que tu en sois convaincue.

 

Mon exemple:

Une remarque que j’ai souvent entendu dans mon enfance: « Les blondes sont débiles. Tu es blonde donc tu n’arriveras jamais à rien. » Difficile à comprendre quand tu n’as que 10 ans.

Au fil des années, je l’ai tourné à mon avantage. J’ai étudié avec acharnement et j’ai montré au monde que j’étais capable. Le mieux est que c’était mon excuse favorite lorsque je me trompais: « Désolé, je suis blonde alors… »

Ça te paraît peut-être puéril. C’était ma manière de contredire et d’en faire une force. Grâce à ça, j’ai étudié et aujourd’hui je suis intelligente, je connais pas mal de chose (en toute modestie).

Toi aussi, tu peux changer la vision des autres. Entre dans leur jeu et montre-leur qu’ils ont tort !

 

2. Dédramatise et visualise

Tu as retrouvé un peu de confiance en toi quand tu es tout seul chez toi face à ton miroir. C’était la première étape indispensable. Il faut que tu sois bien avec toi-même avant d’être bien en collectivité.

Cette deuxième clef est donc la suite logique.

Je suis certaine que tu te montes la tête tout seul sur la situation à venir. Tu imagines les réactions, les propos et les actions des personnes qui vont t’entourer. Tu te fais peur avant même d’y aller.

C’est certain qu’avec cette technique, ça se passera mal. Changeons cela, tu veux bien ?

Déjà, il va falloir dédramatiser. Poses-toi simplement cette question:

Qu’est-ce qui pourrait m’arriver de pire ? 

 

Les personnes qui t’entourent sont aussi des humains avec des forces et des faiblesses. Eux non plus ne sont pas parfaits. Pour t’aider, tu peux penser à leur défaut, leur erreur.

Je ne dis pas qu’il faut leur dire et leur montrer. C’est un exercice à faire dans ta tête et seulement avec toi-même. C’est juste pour t’aider à affronter ces personnes qui t’effraient.

Si tu préfères, tu peux les imaginer dans des situations moins sexy: aux toilettes, enfant entrain de se faire gronder par un parent, tomber devant tout le monde, …

Le but ici est vraiment de dédramatiser la situation comme tu peux. Laisse tes peurs de côté et concentres-toi sur tes forces.

Et surtout, au lieu d’imaginer une situation catastrophe, visualise l’évènement idéal. Ton cerveau ne fait pas la différence entre l’imaginaire et le réel.

Profite s’en et visualises-toi dans de bonnes conditions: les gens te souris, te parle aimablement, s’intéresse à toi, te complimente. Tu arrives à leur parler, à les écouter attentivement. Tu passes un bon moment.

La visualisation est très puissante et je te recommande vivement de t’en servir à ton avantage. Visualises-toi comme tu aimerais être: ne plus être timide.

client profil Instagram

 

3. Détends-toi

Même si en amont, tu arrives à dédramatiser et à te visualiser dans une situation idéale, il y aura toujours du stress avant le passage à l’acte réel.

Et c’est une bonne nouvelle. Tu prends les choses à coeur et c’est tout à ton honneur. Nous allons simplement rendre le stress non paralysant, juste un stress qui te pousse en avant !

Pour cela, il faut travailler longtemps avant. Il va falloir que tu apprennes à te détendre, te relaxer. Apprends à te détendre dans les moments où tu es bien.

Si tu es timide, ça sera sûrement quand tu es seul. Prends du bon temps et lâche prise. Mets-toi à la médiation. Plus tu seras détendu, mieux ça sera.

Je sais que c’est difficile de se détendre et de lâcher prise. C’est pour cela qu’il faut le faire un peu chaque jour même si tu n’es pas stressé. Plus tu le fais, plus ça sera facile. 

Et surtout, plus tu pourras l’utiliser dans les moments de stress.

Mise en situation:

Tu es invité à un repas (familiale, entre amis ou pro), et tu es complètement stressé une semaine avant.  Il y a 2 possibilités:

  1. La méditation tu l’as pratique quotidiennement. Tu sais te détendre: quoi faire et comment le faire. Tu gardes tes bonnes habitudes dans cette situation. Ainsi, tu arrives à gérer ton stress jusqu’au jour J.
  2. Tu n’as jamais pratiqué la méditation. Tu es toujours stressé et ce repas en ajoute encore. Débordé par tout ce stress, tu es dans un état pitoyable au jour J.

 

Tu sais ce qu’il te reste à faire. Prends du temps pour te faire plaisir, te ressourcer, te détendre: parler à un ami, lire, écouter une musique relaxante, méditer, faire du sport, un moment d’affection, …

Plus tu seras détendu au quotidien et plus les moments stressants seront facile à gérer.

 

4. Entre en action

Tu as toutes les cartes en main. Tu es prêt à affronter les situations problématiques pour toi. À toi de jouer et de passer à l’action.

N’attends pas d’être totalement prêt car tu ne le seras jamais. C’est en faisant qu’on apprend. Entre en action. Fais des erreurs et améliores-toi.

Bien sûr les premières fois ne seront pas parfaites, mais à chaque fois tu seras un peu mieux. C’est en faisant un pas après l’autre que tu avanceras.

Si tu appliques les 3 premières clefs et que tu restes dans ton canapé, alors tu seras toujours timide. Élargis ta zone de confort un peu chaque jour et tu verras que tu ne seras plus la même personne dans quelques semaines.

Fais chaque jour une action qui te mets en dé-confort: dire bonjour à un inconnu, prendre la parole en réunion, parler avec un collègue, mettre une tenue oser, regarder quelqu’un dans les yeux, …

Doucement et sûrement sont les maîtres-mots. Ne te mets pas en danger. Mets-toi simplement en dé-confort quelques minutes par jour.

Cela peut te paraître insurmontable et très difficile à faire tout seul. Pourquoi ne pas te faire accompagner ? Par une personne de confiance ou au contraire par un inconnu.

Ça peut vraiment t’aider à progresser plus vite, plus fort et plus loin. Ce n’est pas une honte et c’est même plutôt bon signe: tu veux t’en sortir et tu mets toutes les chances de ton côté.

Quoi qu’il arrive, fais toujours de ton mieux avec ce que tu as.

conférence live  

 

5. Récompenses-toi

La dernière clef est aussi importante que les autres. Reconnais tes progrès et félicites-toi. C’est super important de te récompenser pour les efforts que tu as fourni.

Fixes-toi des objectifs et offres-toi un cadeau une fois atteint. Ça te motivera. N’attends pas des autres car ils ne remarqueront sans doute rien au début.

En effet, la timidité est souvent interne. Les premiers efforts et progrès ne se voient pas de l’extérieur. Ça ne t’empêche pas de noter tes progrès et de te féliciter.

C’est un travail long et difficile. Il va falloir persévérer et reste motiver pendant quelques semaines voir quelques mois. Te récompenser permet de garder ta motivation.

N’hésites pas non plus à regarder dans ton rétroviseur de temps en temps. Admire tes progrès. Tu n’es plus la même personne.

 

Attention, le but ici n’est pas de te changer. Si tu es introverti reste-le. Reste toi-même. Cet article est là pour t’aider à dépasser certaines peurs, certaines situations qui t’empêchent de faire ce que tu veux.

Quelques exemples:

  • Postuler à une offre d’emploi
  • Te lancer à ton compte
  • Aborder la personne qui te plaît
  • T’inscrire à une activité
  • Donner ton avis en collectivité
  • Avoir un peu de répondant et ne plus te faire humilier

 

Peu importe tes raisons, elles sont très bonnes. Ne plus être timide à certains moments va t’aider à avancer vers le nouveau toi dont tu rêves.

Tu en es capable. Je sais que tu peux le faire alors fonce. N’attends plus car le temps passe vite. Il se pourrait que tu loupes des opportunités en or.

 

Comme promis, la vidéo récapitulative de l’article:

 

 

Si tu as aimé « Ne plus être timide, comment faire ? – Mes 5 clefs », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

C’était « Ne plus être timide, comment faire ? – Mes 5 clefs »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: N’hésite pas à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.