fbpx

Nutrition et addiction – Quels liens ?

nutrition et addictionTu te poses des questions sur la nutrition et addiction ? Pourquoi les alcooliques sont maigres ? Pour quelles raisons l’arrêt de la cigarette fait grossir ? Quand est-il de l’anorexie et de la boulimie ? Est-ce que le grignotage incontrôlable est une addiction ?

Pas de panique, c’est un sujet complexe mais nous allons faire la lumière ici. Je te détaille tous les tenants et les aboutissants entre nutrition et addiction.

Prépares-toi, ça va être intense !!

Tu voudrais maigrir sans frustration ? Te sentir bien dans ton corps ? Pouvoir (re)mettre ta plus belle tenue sans complexe ? Tu souhaites changer ton hygiène de vie ? Être plus en forme ? Peu importe tes préoccupations, je suis là pour t'aider. Je t'invite à découvrir ma conférence live où je te confie mes meilleures astuces pour enfin te sentir bien. Fonce maintement, c'est GRATUIT ! Je sais que tu peux le faire ! Inscris-toi ici à la conférence

 

Définition: nutrition et addiction

Mettons les choses au clair dès le début.

 

La nutrition

Définition de Wikipédia: « C’est l’ensemble des processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. »

La nutrition est un peu plus que l’alimentation. La nutrition est une science médicale qui étudie les rapports entre l’alimentation et la santé. En gros, c’est vraiment les processus entre notre nourriture et notre organisme.

Ça paraît simple et pourtant c’est plus profond que tu ne penses.

 

L’addiction

Définition Wikipédia: « C’est l’envie répétée et irrépressible de faire ou de consommer quelque chose en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s’y soustraire. »

C’est être dépendant de quelque chose et de ne pas savoir vivre sans. Quand tu as une addiction, tu ne peux pas la contrôler tout seul et parfois tu ne t’en rends pas forcément compte.

Quelques exemples: l’alcool, le tabac, l’héroïne, internet, le salée, le chocolat, la cocaïne, le sexe, les jeux d’argent, les achats compulsifs, ….

La consommation de cette substance provoque un bénéfice à l’instant T, mais sur le long terme c’est une souffrance psychologique. Plus le temps passe et plus l’addiction s’accroît.

Cela peut être une dépendance physique, psychique ou comportementale. Dans tous les cas, une fois dedans, tu ne peux pas en sortir tout seul. Cela agit malgré ta volonté.

Il y a aussi tout un processus psychique qui se met en place avec la sécrétion des hormones: dopamine (récompense) et sérotonine (plaisir). Notre organisme réagit donc positivement à la prise de cette « drogue ».

 

Les liens entre nutrition et addiction

Maintenant que tu connais un peu mieux le sujet de cet article, nous allons pouvoir entrer dans le vif du sujet. Pourquoi certaines « drogues » sont en lien avec la nutrition ?

Regardons seulement les principaux car le processus est équivalent à chaque fois. Les « drogues » peuvent modifier le comportement alimentaire, la sensation de faim et l’appétit.

  • L’alcool: c’est une substance très calorique (7 cal/g) et cependant les alcooliques sont souvent très maigres. Ils perdent généralement toutes envies et donc celle de manger.
    De plus, ils ont tendance à se focaliser sur la boisson et y dépenser tout leur argent. Donc ils n’ont pas de quoi se nourrir.
  • L’héroïne: Elle remplace au niveau du cerveau, le circuit alimentaire. Les dépendants n’ont donc pas envie de manger; ce qui aggrave les effets néfastes de l’héroïne.
  • La cigarette: Fumer provoque la fabrication de cellules adipeuses (pour stocker la graisse) et la dépense énergétique est augmentée par la nicotine. Et donc quand tu arrêtes de fumer, ta dépense énergétique diminue (arrêt de la nicotine) et tes cellules adipeuses se remplissent.
    De plus, tu as tendance à compenser la cigarette avec la nourriture ou autres « drogues » qui peut favoriser la prise de poids.

 

Tu vois bien que tout est lié d’une façon ou d’une autre. Je le répète souvent: tu ne fais qu’un avec ton corps, ton comportement, ton esprit, ta physiologie et ton psychisme.
Si l’une déraille alors les autres se détraquent pour trouver un équilibre qui te convient sur le moment.

Cependant, sur le long terme, c’est généralement destructeur. Ton organisme n’est pas conçu pour subir des déséquilibres trop important.

Une addiction, tel qu’elle soit, va forcément avoir un impact sur ta nutrition et donc ta santé.

conférence live  

 

Et les TCA dans tous ça ?

Pour le moment, nous avons évoqué les addictions générales, qui ne sont pas forcément liées à la nutrition à la base.

Or il existe des Troubles de Comportements Alimentaires qui eux ne sont liés qu’à la nutrition. Regardons-les de plus près.

 

L’anorexie

C’est une maladie qui consiste à ne pas manger ou très peu. Elle peut également se coupler avec des vomissements provoqués ou la prise de laxatifs.

Elles touchent généralement les jeunes (12 à 17 ans) et plus particulièrement les jeunes filles (0,5% sont concernées).

Les personnes atteintes sont donc très maigres. Cependant, cela s’explique par des processus psychologiques: mauvaise perception de soi, peu d’estime de soi, envie de disparaître, peur de grossir, sentiment d’avoir le contrôle, …

Bien sûr cela ralentit la croissance et détériore la santé.
Le premier symptôme visible est l’absence de règles. Le corps n’a, en effet pas assez d’énergie pour fonctionner correctement. Il va donc supprimer automatiquement les fonctions non essentielles à la survie de l’être humain.

Cela peut-être dû à un trauma, un évènement déclencheur ou un malaise plus subtil. Dans tous les cas, ça se soigne. 2/3 des cas guérissent.

 

La boulimie

La boulimie est quant à elle, un excès de nourriture, une suralimentation. C’est-à-dire ingérer d’énormes quantités de nourriture sans s’arrêter jusqu’à la saturation du corps.

Ce sont des crises où les personnes perdent totalement le contrôle. Elles touchent également en majorité les jeunes filles (1% à 5,4%).

Cela provoque un excès de poids et aussi de la honte et de l’incompréhension du phénomène. Elle peut s’expliquer par des facteurs génétiques, psychologiques, familiaux ou sociaux. Ici aussi, chaque cas est différent.

L’anorexie et la boulimie sont très liées tant au niveau du fonctionnement que des symptômes.

La boulimie provoque ou est provoquée par une faible estime de soi, mal cerner ses sensations corporelles, rejet de son corps, refouler ses émotions, pensées négatives, troubles de la personnalité, …

Bonne nouvelle, cela se soigne de la même façon que l’anorexie. Les deux sont très liées et peuvent parfois s’alterner.

 

Les compulsions alimentaires

Le dernier grand trouble alimentaire est les compulsions. Ça rejoint un peu l’anorexie et la boulimie. La majeure différence est que cela va être plus ponctuelle et surtout la différence de public.

Ici, nous sommes sur le commun des mortels, de tout âge et de toute catégorie sociaux-culturelles. Tout le monde peut en avoir.

Cela peut être dû à un régime trop restrictif, une charge émotionnelle intense, un évènement dramatique, un moment dépressif, de l’ennui, …

Ton organisme va compenser à sa manière, comme il peut. Tu ne vas pas t’en rendre compte sur le coup. Ces troubles alimentaires sont liés à tes émotions donc regarde de ce côté-là.

Ils sont moins dangereux car plus ponctuels. Cependant, ils ne sont pas à négliger. Là aussi, plus tu attends, plus cela peut être grave et difficile à soigner.

 

Nutrition et addiction: Comment en sortir ? 

Ces addictions ne sont pas à prendre à la légère tel qu’elle soit. Plus vite elles sont prises en charge, mieux c’est. Elles ont un réel impact sur ton organisme et ta santé.

Comme nous l’avons vu au début de l’article, une addiction est un comportement incontrôlable. Tu ne peux donc pas te soigner tout seul. Tu agis contre ta propre volonté.

La seule chose à faire est donc de te faire accompagner par des personnes compétentes. Elles seront à même de te guider vers la solution.

3 étapes clés du processus de guérison:

  1. Une analyse du comportement: le but est de comprendre l’origine du problème.
  2. Un suivi psychologique: eh oui, le souci vient de ton cerveau, il vaut donc mieux commencer par là.
  3. Mise en place d’une nouvelle hygiène de vie: une fois avoir soigné l’esprit, tu vas pouvoir te concentrer sur le problème voyant.

 

Ces étapes peuvent prendre plusieurs mois à plusieurs années. Tu peux aussi avoir des re-chutes en cours de route. C’est un travail long et complexe.

Cependant, ça en vaut vraiment la peine. Il va falloir persévérer mais le résultat te rendra d’autant plus fier.

Nutrition et addiction ont un vrai lien qui n’est pas à prendre à la légère. Que ça soit en direct avec les TCA ou des addictions diverses, elles ont toutes un lien avec la nutrition et donc la santé.

Fais-toi aider ! Ce n’est pas bon pour toi !

 

 

Si tu as aimé « Nutrition et addiction – Quels liens ? », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

 

 

C’était « Nutrition et addiction – Quels liens ? »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.